Refuge LPO

 

Pour devenir Refuge LPO

 

Pourquoi créer un REFUGE LPO ?

Créer un REFUGE LPO, c'est mener une action concrète et simple pour aider la nature, les oiseaux et participer au quotidien à la protection de la vie sauvage sur son terrain. C'est aussi respecter l'environnement en adoptant chez soi des gestes écocitoyens. Ce lieu convivial permet à toute la famille dans leur jardin ou aux personnes de passage dans le parc de la ville de découvrir et d'apprécier la nature.

Chaque créateur de REFUGE LPO s'engage à respecter la Charte des REFUGES LPO.

Créer un REFUGE LPO, c'est aussi respecter l'environnement en privilégiant le compostage, l'arrosage économique, l'utilisation raisonnée des produits de traitement...

Et comme nous somme un club CPN ce serai bien d'en devenir un ... a voir ensemble bien sur car il fautr adhérer.

 

La charte:

Principe 1 : Je crée les conditions propices à l’installation de la faune et de la flore sauvages

• En protégeant les oiseaux et la nature en veillant à la tranquillité des lieux, en particulier pendant les périodes sensibles comme lors de la nidification et des grands froids.
• En diversifiant et en aménageant, selon la surface de mon Refuge, des milieux favorables à la faune et à la flore sauvages, comme une haie champêtre, une mare ou un mur de pierres sèches.
• En privilégiant la plantation d’espèces qui poussent naturellement dans ma région, plus résistantes aux conditions climatiques et adaptées à la faune locale.

Principe 2 : Je renonce aux produits chimiques

• En adoptant un mode de gestion écologique de mon Refuge et en préférant les techniques manuelles de désherbage ou les produits biologiques si une intervention est vraiment nécessaire.
• En préférant les engrais naturels (compost, purin d’ortie, etc.) pour les plantes exigeantes comme les arbres fruitiers ou les légumes, en favorisant les associations de plantes et les auxiliaires réduisant les maladies.

Principe 3 : Je réduis mon impact sur l’environnement

• En adoptant des gestes écocitoyens, notamment en utilisant raisonnablement les ressources naturelles comme l’eau et en recyclant mes déchets ménagers.

Principe 4 : Je fais de mon Refuge un espace sans chasse pour la biodiversité

• En m’engageant à ne pas chasser dans mon Refuge s’il se situe dans une zone où la chasse peut s’exercer.
• En entreprenant toute démarche utile, à mon initiative et avec les conseils de la LPO, pour que la chasse puisse y être interdite dans les meilleurs délais.

Note : La création du Refuge LPO ne remet pas en cause mes droits sur ma propriété, je conserve toujours la libre et entière disposition de mon bien et la jouissance de celui-ci.

La création en elle-même

Qui peut créer un REFUGE LPO ?

Tout le monde ! Particuliers, propriétaires ou locataires (avec l'accord du propriétaire), mais aussi écoles, municipalités, associations entreprises, institutions...

Où ?

Partout ! En zone urbaine ou rurale, c'est un jardin, un verger, un parc, un étang, une exploitation agricole...
La surface du refuge importe peu : même le plus petit jardin peut se révéler extraordinaire avec un peu de patience et d'enthousiasme.

Comment ?

En s'inscrivant au réseau ! : http://monespace.lpo.fr/index.php?option=com_content&view=frontpage&Itemid=31 ou en allant sur le site LPO => refuge LPO => chez vs un refuge LPO => mode d'emplois et inscription

 

Et après ?

L’inscription Refuges LPO pour les particuliers (propriétaires, locataires de terrains) est de 35,00 €

Dès votre inscription vous recevrez votre coffret contenant les éléments indispensables à la création de votre Refuge LPO.

un panneau qui vous permettra d’officialiser et de faire connaître votre Refuge LPO votre nichoir à mésanges à installer sans attendre ;

vos 3 mini-guides : « les aménagements naturels au jardin : 10 mesures simples pour accueillir la biodiversité », « les oiseaux des jardins : 55 espèces communes à reconnaître » et « Un refuge sans chasse pour la biodiversité : réglementation et mode d’emploi ».

 

Commentaires (1)

1. Antwane 19/11/2009

Et il faut faire 2 observation par ans (pendant les migration) à retourner a la LPO : on se pose 1h et on note les espèces et le nb.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site